Forum de discussion alphaomedia

SIMARD Tony le 21/04/2014
Expérimentation conjointe CNOAS_UNESCO: Observations et leçons apprises 1) Le temps de la préparation de la pré-expérimentation a été très long et a servi d'adaptation de la plateforme en langues locales. 2) Le temps entre le profilage effectué dans les régions et le début de l'expérimentation a été trop long. Plus d'un an. Le profilage a été fait selon une version papier et aucune information n'a été intégrée sur la plateforme alphaomedia.org ce qui nous a obligé à recommencer le profilage étant attendu la mobilité et la disponibilité des apprenants. 3) Nous avons noté beaucoup de problèmes de communication et de suivi sur le terrain. Plusieurs responsables locaux se sont plaints de ces problèmes. 4) Le fait d'avoir intégré les kits du projet Sankore a mélangé et retardé l'expérimentation. Phase de préparation et d'installation des kits. Très lent. 5) Le recrutement des animateurs a été fait sans tenir compte des exigences de l'expérimentation d'avoir les compétences numériques nécessaires ce qui pose le problème des compétences minimales au niveau de l'accompagnement. Exige le recours à des nouvelles stratégies de formation des accompagnateurs 6) Dans certaines régions (Matam) les maris se sont opposés à ce que les femmes puissent apprendre. Demande à ce que l'on constitue des classes pour les maris qui se sentent exclues. 7) La motivation des accompagnateurs a augmenté après avoir suivi une formation initiale. (Matam-Guinaw rail, Rufisque) 8) Le recours à des responsables techniques locaux est indispensables pour s'assurer de la compréhension de la plateforme. Ceux-ci font du bon travail. 9) Les conditions de l'expérimentation doivent être clairs dès le départ. Modalités, motivations et niveaux d'efforts. 10) Après près d'un mois de notre formation à Diourbel nous ne savons pas si les classes ont été constituées ou si les animateurs sont à l'oeuvre. Pour améliorer les conditions de l'expérimentation la Boîte à innovations a investit dans le développement d'un espace accopagnateur qui permet de faire le suivi et l'évaluation en temps réel de colliger les leçons apprise et les bonnes pratiques. De plus des outils de communication ont été mis en ligne (Tchat, boîte personnalisée de message (messagerie élotronique instantanée envoi de sms etc.) 11) Malgré ces éléments le suivi terrain demeure indispensable. Le Président Fondateur de la BAI